Avanafil

Tout comme ses concurrents, le sildénafil (Viagra), le tadalafil (Cialis) et le vardénafil (Levitra), l’avanafil est un  inhibiteur de la PDE-5 utilisé pour le traitement de l’impuissance sexuelle qui bloque la dégradation enzymatique du guanosine monophosphate cyclique au niveau des corps caverneux et induit une relaxation des fibres musculaires lisses avec vasodilatation pénienne.

L’avantage de l’avanafil par rapport aux autres molécules présentes sur le marché est que le début d’action est beaucoup rapide (de 10 à 30 minutes seulement), et les érections induites plus longues.

Mise sur le marché

Développé par le laboratoire Vivus Inc aux Etats-Unis sous le nom de Stendra, il est autorisé par la Food and Drug Administration (FDA) pour le traitement des dysfonctions érectiles en avril 2012 aux Etas-Unis, l’avanafil est ensuite autorisé en Europe par l’Agence Européenne des médicaments en juin 2013. Il est commercialisé en France sous le nom de Spedra par les laboratoires Menarini en avril 2014.

Comment fonctionne l’avanafil ?

L’avanafil appartient à la classe des médicaments nommés inhibiteurs de la phosphodiestérase de type 5 (PDE5). Inhibiteur  réversible, hautement sélectif et puissant d’une enzyme appelée phosphodiestérase de type 5 (PDE5), il agit en bloquant cette enzyme qui élimine habituellement une substance connue sous le nom de guanosine-monophosphate cyclique (GMPc).

Lorsque la stimulation sexuelle provoque la libération locale de monoxyde d’azote, l’inhibition de la PDE5 par l’avanafil entraîne une augmentation du taux de GMPc dans les corps caverneux de la verge. Ainsi, les muscles lissent se relâchent, l’afflux sanguin irrigue le pénis, déclenchant ainsi une érection. L’avanafil n’aura en revanche aucun effet en l’absence de stimulation sexuelle.