Les contre-indications du Spedra

Il existe plusieurs contre-indications à la prise de Spedra. Celles ci-peuvent être médicales ou médicamenteuses. Avant toute prescription de Spedra, il convient pour le médecin traitant d’évaluer le risque potentiel que représente l’activité sexuelle pour le coeur chez les patients souffrant d’une pathologie cardiaque.

Les contre-indications médicamenteuses

Les interactions médicamenteuses peuvent avoir des conséquences fâcheuses. Aussi il convient de prévenir le médecin prescripteur en cas d’utilisation de «dérivés nitrés» tels que le nitrite d’amyle ou le trinitrate de glycéryle. utilisés dans le traitement de l’angine de poitrine. En effet Spedra peut augmenter les effets de ces médicaments et faire fortement baisser la pression artériel pression artérielle. De même les médicaments contre le VIH ou le SIDA tels que le ritonavir, l’indinavir, le saquinavir, le nelfinavir ou le atazanavir sont totalement contre-indiqués avec le Spedra. Certains médicaments contre les infections fongiques (tels que le kétoconazole, l’itraconazole ou le voriconazole) et certains antibiotiques (notamment la clarithromycine et la télithromycine) ne permettent pas l’utilisation du Spedra en raison de risques d’interactions médicamenteuses. la prise concomitante du Spedra et des médicaments ci-dessus est totalement prohibée.

D’autres médicaments peuvent interagir avec le Spedra, mais accompagnée d’un suivi médical strict et rigoureux la prise de certains médicaments conjointement au Spedra reste possible. C’est notamment le cas des alpha-bloquants, utilisés dans le cadre de problèmes de la prostate ou pour réduire une tension artérielle trop élevée. Les médicaments utilisés pour soigner les arythmies cardiaques (la quinidine, la procaïnamide, l’amiodarone et l’ousotalol) doivent aussi être utiliser avec précaution avec du Spedra. Citons également l’érythomicine (un antibiotique utilisé contre certaines  infections), le phénobarbital, la primidone, la carbamazépine – pour l’épilepsie, les troubles de l’humeur ou certains types de douleurs.

Par ailleurs, les inhibiteurs modérés du CYP3A4 tels que : l’amprénavir, l’aprépitant, le diltiazem, la fluconazole, le fosamprénavir et le vérapamil, peuvent réduire la dégradation du Spédra dans le corps. Cela signifie que le Spedra mettra plus de temps à être éliminé par l’organisme.

Enfin, il ne faut jamais utiliser Spedra en même temps que d’autres médicamentations destinés à traiter la dysfonction érectiles tels que le Viagra, le Cialis ou le Levitra.

Les contre-indications médicales

Le Spedra est totalement contre-indiqué en cas d’allergie à l’avanafil ou tout autre composant contenu dans ce médicament. Par ailleurs, d’autres contre-indications totales existent notamment en cas de :

  • problèmes cardiaques graves
  • d’antécédents d’attaque cérébrale ou de crise cardiaque dans les six mois qui précèdent
  • d’arythmie cardiaque (battement du cœur irréguliers), visibles sur un tracé d’électro cardiogramme
  • de pression artérielle faible ou élevée non contrôlée par des médicaments
  • de douleurs thoraciques, notamment si celles-ci survienne alors de rapports sexuels
  • de pathologies graves du foies ou des reins
  • de neuropathie ischémique antérieur non artéritique (NOIAN) (perte de vision due à un afflux insuffisant de sang)
  • rétinite pigmentaire familiale fréquente

D’autres pathologie nécessitent d’utiliser le Spedra avec précautions. Il s’agit plus particulièrement des problèmes de priapisme (qui est une érection persistant quatre heures ou plus) qui peuvent toucher les hommes atteints de certaines maladie telles que le myélome multiple, la leucémie ou la drépanocytose. Mais aussi des hommes atteints de déformations du pénis comme par exemple dans le cas de la maladie de La Peyronie, d’une sclérose des corps caverneux ou d’une angulation. Enfin les personnes présentants des troubles de la coagulation ou un ulcère gastroduodénal doivent également être prudentes.

Quelques précautions…

Certaines personnes prenant du Spedra peuvent avoir des problème des vue ou d’audition. En l’état actuelles des connaissances de ce médicament, il n’est pas possible de lier formellement ces problèmes au Sepdra ou à d’autres médicaments ou maladies. C’est pourquoi en cas de survenu de ce type de problème, il est impératif d’arrêter le traitement et de consulter un médecin qui sera seul habilité à juger d la poursuite ou non du traitement.

Il convient également d’éviter de prendre du Spedra avec des boissons alcoolisées. Ceci peut avoir pour conséquence d’augmenter le rythme cardiaque et de faire baisser la pression artérielle, avec des sensations de malaise ou de palpitations.

Le jus de pamplemousse pouvant augmenter les effets du médicament, il faut éviter d’en boire d’en les 24 heures qui précèdent la prise du Spedra.