Ejaculation précoce


L’éjaculation précoce, ou éjaculation prématurée, est un phénomène qui touche près de 30% des hommes adultes. On parle d’éjaculation précoce lorsque l’orgasme échappe au contrôle volontaire, lorsque l’excitation sexuelle atteint une certaine intensité très rapidement.

L'éjaculation précoce, source de frustration

Le problème n’est donc pas tant que l’éjaculation survienne avant la pénétration ou 5 minutes après que le manque de contrôle sur cette éjaculation. L’éjaculation précoce n’est pas une maladie. Il s’agit d’un trouble sexuel commun : l’homme éjacule trop tôt, sans contrôle volontaire possible. Mais si avoir de bons réflexes est considéré comme une qualité dans la vie quotidienne ou dans le sport, lors de moments intimes cela peut être nettement plus compliqué à gérer. Bien qu’il n’existe pas de définition universelle de la durée minimale que devrait durer un rapport sexuel, une sexualité épanouie passe par le contrôle de ses sensations et plus particulièrement du moment auquel survient l’orgasme. La frustration d’un ou des partenaires engendrant bien souvent une souffrance qu’il convient d’apaiser.

Quelles en sont les causes ?

L’éjaculation précoce peut être primaire, c’est à dire qu’elle a toujours été présente dans la vie de l’homme ; ou secondaire, si elle survient après un temps de sexualité sans problème.

Dans le cas d’une éjaculation précoce primaire, les causes sont le plus souvent psychologiques. Une anxiété de performance peut être à l’origine d’une éjaculation précoce. Le désir de satisfaire sa partenaire à tout prix, être particulièrement attentif à ses réactions peut amener l’homme à ne plus avoir conscience de ses propres sensations. L’éjaculation précoce peut également être liée à un traumatisme sexuel.

Une « première fois » qui se passe mal, un homme mal à l’aise dans sa masculinité, sont autant de causes possibles. Enfin, l’éducation peut jouer un rôle non négligeable dans la survenue d’une éjaculation précoce primaire. Par exemple, des principes religieux stricts (pas de rapports sexuels avant le mariage ou l’idée que ceux -ci ne doivent pas avoir d’autre objectif que la reproduction), ou encore le manque d’éducation sexuelle, le tabou entourant celle-ci risquent d’engendrer cette pathologie.

L’éjaculation précoce secondaire est quant à elle davantage liée à des problèmes organiques. Si l’anxiété est un facteur de risques important (liée par exemple à une partenaire critiquant les performances de son amant, ou à la différence d’âge entre les partenaires), les infections de l’urètre ou de la prostate sont souvent en cause.

Celles-ci engendrent un ressenti désagréable lors du rapport sexuel qui peut entrainer l’éjaculation précoce. La consommation de substances illicites, de drogues, en stimulant le système nerveux, est aussi une cause d’éjaculation précoce. Enfin les troubles érectiles entrainent parfois une éjaculation précoce. Un homme ayant des difficultés à maintenir une érection peut souhaiter pratiquer la pénétration le plus rapidement possible dans le but de ne pas perdre celle-ci et t’atteindre rapidement l’orgasme.

Existe-t-il des traitements pour l’éjaculation précoce ?

L’éjaculation précoce est totalement réversible. Celle-ci n’est pas la cause d’une maladie ou n’est pas due à une malformation physique. Elle est au contraire le signe que tout fonctionne parfaitement bien. Et même trop bien. Il s’agira donc de temporiser, pour trouver ou retrouver une vie sexuelle épanouissante.

En premier lieu, l’aspect psychologique est primordial afin de ne pas entrer dans le cercle vicieux de l’anxiété si celle-ci n’est pas la cause première de l’éjaculation précoce. Il est important d’être accompagné psychologiquement, que ce soit par un psychologue ou un sexologue, mais également par sa partenaire afin de reprendre confiance en soi. Des exercices destinés à se ré-approprier son corps pourront être proposés, notamment les exercices périnéaux, afin de reprendre le contrôle de cette zone.

Enfin, certains médicaments permettent de ralentir l’arrivée de l’éjaculation. Que ce soit des anesthésiques locaux à base de lidocaïne pour réduire la sensibilité de la verge, des antidépresseurs (et notamment les inhibiteurs de recruter de la sérotonine tels que le Zoloft, le Porzac ou le Deroxat), ou la dapoxétine (commercialisée sous le nom de Priligy), ces médicaments doivent être considérés comme une aide temporaire, et être associés à une approche psychodynamique et comportementale.

Mais le plus important, quel que soit le traitement, est de ne pas ajouter d’anxiété à ce moment d’intimité, de tendresse et de partage. Chaque relation sexuelle est unique et de nombreuses variantes sexuelles offrent de multiples sources de plaisir et de satisfaction en dehors de la pénétration.

Comment obtenir un traitement contre l’éjaculation précoce ?

Priligy, seul médicament sur ordonnance commercialisé en France pour le traitement de l’éjaculation précoce, peut être acheté dans n’importe quelle pharmacie de quartier à condition d’avoir au préalable obtenu l’ordonnance d’un médecin. Pour cela il faudra tout d’abord prendre rendez-vous chez votre médecin traitant en lui expliquant votre problème. Votre médecin vous fera alors une prescription de Priligy si celui-ci vous est bien adapté. Vous devrez alors vous rendre en pharmacie afin de vous procurer votre traitement.

Une autre démarche autorisée en france depuis 2010 est la téléconsultation médicale sur internet, à l’image des services proposés par des sites de télémedecine tels que Vitaemed. La consultation médicale, au lieu de s’effectuer dans le cabinet de votre médecin, s’effectue par questionnaire médical par le biais d’internet. Selon le diagnostic de leur médecin, vous obtenez une ordonnance médicale agréée qu’il vous suffira de présenter en pharmacie pour y acheter votre traitement de Priligy. Et pour ceux qui ne souhaitent pas se déplacer en pharmacie, vous pouvez acheter le traitement directement à distance depuis leur pharmacie partenaire (option pharmacie).