Comparaison des traitements de l’impuissance


Quelle qu’en soit l’origine, la dysfonction érectile peut être traitée efficacement. Encore faut-il en connaitre la cause. Avant d’envisager tout traitement, il convient d’aborder le sujet avec un médecin pour lever tous les doutes sur une affection sous-jacente.

L’investigation classique comprend un interrogatoire sur le mode de vie du patient et ses antécédents médicaux ainsi qu’un examen clinique. Le médecin passera notamment en revue les événements susceptibles d’avoir une influence sur la fonction érectile (stress, anxiété…), les médicaments habituels, la consommation d’alcool et l’usage du tabac, l’usage de drogues récréatives.

L’examen clinique consiste en une prise de tension artérielle et l’examen du pouls dans les aines, un examen des organes génitaux et un examen neurologique. Enfin une prise de sang permettra de vérifier les taux de sucre, de cholestérol et d’hormones dans le sang. Le médecin pourra ainsi orienter le patient vers un spécialiste adapté,  psychologue, sexologue, urologue ou andrologue, en fonction de la pathologie identifié.

Le soutien psychologique

Frustration liée à l'impuissance masculineParce que la dysfonction érectile a un impact non négligeable sur le moral des hommes qui souffrent, il est intéressant de consulter un thérapeute, même si celle-ci a une cause organique. En effet, un cercle vicieux, lié à l’anxiété, peut s’installer, pouvant perturber le bon fonctionnement du traitement mis en place. La consultation d’un psychologue ou d’un sexologue permet d’établir un dialogue et de surmonter les angoisses pouvant surgir chez les hommes confrontés à la dysfonction érectile et amoindrir les retentissement sur leur vie, que ce soit la peur d’être rejeté ou abandonné par son ou sa partenaire, la perte de confiance en soit. Si une relation entre un événement et le début des problèmes d’érection, ou un problème conjugal, est identifié, un suivi psychologique pourra être proposé au patient. Cinq approches sont particulièrement utilisées en sexothérapie :

  • La thérapie cognitivo-comportementale, qui, en décelant et désamorçant les pensées négatives concernant la sexualité vont aider à en briser le cercle vicieux ;
  • L’approche systémique, qui vise à étudier l’interaction des conjoints ou partenaires et leur effet sur leur vie sexuelle, c’est ce que l’on appelle souvent la « thérapie de couple » ;
  • L’approche analytique, pour tenter de résoudre des conflits intérieurs à l’origine de la dysfonction érectile en analysant l’imaginaire et les fantasmes érotiques ;
  • L’approche existentielle, pour aider la personne dans sa perception de ses difficultés sexuelles et à mieux se connaîtrel’approche sexocorporelle, qui va prendre en compte les liens indissociables corps – émotions – intellect, et pour rétablir une sexualité satisfaisante tant sur le plan personnel que relationnel.

Ces thérapies peuvent bien entendu être associées à un traitement médicamenteux.

Les traitements médicamenteux

La famille de pilules de type Viagra

Depuis la fin des années 1990, les traitements les plus populaires par voie orale sont les inhibiteurs de la phosphodiestérase de type 5 (IPDE-5) – sildénafil (Viagra), vardénafil (Levitra) et tadalafil (Cialis).

Médicaments populaires contre l'impuissance

Ces médicaments, vendus sur ordonnance, ont pour effet de relaxer les muscles des artères du pénis pour permettre l’afflux de sang dans la verge et ainsi une érection. Une stimulation sexuelle est nécessaire pour qu’ils agissent. Il existe divers dosages et durées d’action. Ces médicaments sont efficaces dans 70% des cas mais des contre-indications sont possibles, notamment en cas d’interactions médicamenteuses et pour les hommes souffrant de problèmes cardiaques.

Dans tous les cas il est indispensable d’obtenir une prescription médicale d’un médecin pour vous assurer d’acheter un traitement sans risque pour votre santé. Depuis 2010 vous pouvez obtenir une telle ordonnance directement en ligne via des sites de télémedecine tels que Vitaemed. La consultation médicale, au lieu de s’effectuer dans le cabinet de votre médecin, s’effectue par questionnaire médical par le biais d’internet.

Selon le diagnostic de leur médecin, vous obtenez une ordonnance médicale agréée qu’il vous suffira de présenter en pharmacie pour y acheter votre traitement contre la dysfonction érectile. Et pour ceux qui ne souhaitent pas se déplacer en pharmacie, vous pouvez acheter le traitement directement à distance depuis leur pharmacie partenaire.

Les injections péniennes

Dans les cas où les IPDE-5 sont inefficaces ou lorsque leur usage est contre-indiqué, le médecin peut prescrire des substances vasoactives, par exemple, l’alprostadil (Caverject®) que le patient s’auto administre. Ce traitement, délivré sur ordonnance, consiste à s’injecter un médicament à la base ou sur le côté du pénis avant un rapport sexuel. Ces médicament, comme els IPDE-5, permettent le relâchement des muscles des artères du pénis, ce qui augmente l’afflux de sang, à la différence près qu’une stimulation sexuelle n’est pas nécessaire. L’érection est atteinte en 5 à 20 minutes et dure 1 heure environ. Bien que peu populaire en raison de son mode d’administration, ce traitement est efficace chez 85 % des hommes.

Les crèmes pour application locale

Une alternative à l’administration de médicaments par voie orale ou par injection, le Vitaros, sera bientôt commercialisé en France. Présenté sous forme d’une crème à appliquer sur le pénis, il agit de la même façon que les médicaments précédents, mais son action est plus rapide et comporte moins de risques d’interactions médicamenteuses.

Les implants péniens

Implant pénienLorsque les traitements précédents ne fonctionnent pas ou ne conviennent pas, par exemple si les nerfs ont été endommagés suite à une intervention chirurgicale ou une blessure, il peut être envisagé le recours à certains dispositifs mécaniques tels que les implants péniens qui nécessitent une intervention chirurgicale afin d’implanter de manière permanente dans la verge des tiges flexibles gonflables permettant l’érection du pénis grâce à un système lié à une pompe actionnable à la main.

Testostérone

Si la dysfonction érectile est causée par de l’hypogonadisme, un traitement hormonal à la testostérone peut être envisagé.

Les médecines alternatives (homéopathie, phytothérapie, acupuncture…) n’ont pas fait leurs preuves dans le traitement de la dysfonction érectiles.